Définition de la médiation
C'est lors d'un conflit que nous mesurons
notre capacité réelle à exercer notre libre arbitre.

"La médiation professionnelle, dans les situations conflictuelles, garantie une extension de l'exercice de la liberté relationnelle et contracuelle. Elle est en cela opposée aux systèmes judiciaire et arbitral qui dépossède les personnes de leur faculté de décider. La médiation propose un cadre, avec ses propres repères, constitués de règles de fonctionnement et de communication librement choisies par les protagonistes, et un processus avec des étapes facilitant l'accompagnement.

La médiation est un processus, non pas une procédure. Le terme de procèdure appartient à la démarche juridique. La médiation ne saurait être entâchée de vice de forme, puisque le médiateur est le garant des principes formels choisis par les parties.

Elle commence par la reconnaissance de la position des parties, en termes de légitimité, jusqu'à la formalisation, par écrit ou non, d'un accord le plus satisfaisant possible pour les parties.

Le médiateur est indépendant de toute autorité et de toute influence culturelle. Il est impartial et neutre, garantissant discrétion et confidentialité. Ce professionnel doit, outre une expérience professionnelle dans le domaine de la résolution des conflits, avoir reçu une formation garantissant aux parties qu'il sait mettre en oeuvre les moyens effectifs pour proposer et maintenir la qualité du cadre de la médiation."
Jean-Louis LASCOUX
Auteur de "Pratique de la médiation, un mode Alternatif à la résolution des conflits" ed. ESF

Cliquez ici pour suivre une formation à la médiation ou devenir  médiateur