LEXIQUE
Les termes utilisés en médiation manquent souvent de clarté. Mais encore faut-il y avoir un peu réfléchit. Les formateurs ont une responsabilité évidente dans ce domaine, puisqu'il leur revient le devoir de dispenser une formation sérieuse et pratique dans leur domaine.
Il ne s'agit pas d'imposer une rigueur, mais d'être attentif quant à la pertinence de son langage.

Voici donc un lexique à l'usage de ceux qui tendent à considérer que deux mots peuvent correspondre aux mêmes choses.
Par exemple, "impartialité et neutralité", c'est pareil ou encore "conciliation et médiation", c'est la même chose. Pas du tout.




Accord de médiation
En conclusion d'un différend, l'accord peut être écrit ou non. S'il prend la forme écrite, il convient d'envisager une clause de médiation.

Alterocentrage : positionnement de "centrage sur l'autre" consistant à exprimer ce que ressent, pense ou imagine un interlocuteur. Il ne s'agit pas de "se mettre à la place de l'autre", mais de l'écouter, de l'accompagner dans son expression et de lui restituer ce qui est impliqué par ce qu'il dit.

Arbitrage
L'arbitrage est un mode juridictionnel de règlement d'un différend par un tribunal constitué d'un ou plusieurs particuliers qui tiennent leur pouvoir de juger de la convention des parties, non d'une autorité nationale ou internationale. En cela, l'arbitrage constitue une alternative aux procès soumis aux juridictions de l'Etat.

Clause de médiation
Dans les contrats, il convient de prévoir une clause de médiation, au lieu d'envisager "les tribunaux compétents".
La clause de médiation anticipe également les risques postérieurs à la conclusion de l'accord de médiation.

Confidentialité
La nature de la confidentialité se définit lors de l'entretien préalable à la médiation, lorsque les parties conviennent des règles qui vont régirent la médiation, sur le plan du fonctionnement et de la communication.

Convention de médiation
Une "convention de médiation" est un document dans lequel les parties ont déterminé les règles de communication et de fonctionnement de la médiation. Il s'agit d'un engagement moral. Pour mémoire, les choses sont écrites, mais sont couvertes par la confidentialité. Ce document est strictement interne à la médiation. Il ne peut être utilisé devant un tribunal ou à des fins arbitrales.

Facilitateur
Dans les années 1985-95, l'usage du terme de "facilitateur" était assez répandu en entreprise. Il était surtout utilisé dans le domaine de la créativité. Il était associé à la résolution de problèmes, sur un plan technique. Toutefois, la dimension émotionnelle des "problèmes" n'était pas négligée et les règles qui régissaient déjà les groupes de créativité ressemblaient beaucoup à celles qui doivent régir une médiation.

Impartialité
L'impartialité est relative aux parties. Le parti pris se ressent dans la domaine de l'identification ou des valeurs. L'impartialité implique la distanciation.

Inimaginable discussion
L'inimaginable discussion est celle qui se tient, contre toute attente, grâce à l'interaction d'un médiateur, entre des parties en opposition.

Médiation
La médiation
consiste en l'intervention d'un tiers pour favoriser l'établissement, le maintien ou le rétablissement de la qualité dans les relations humaines. La médiation est une spécialité technique. Il s'agit d'une discipline avec des règles de fonctionnement et des règles de communication convenues entre les parties avec le médiateur. Plus...

Médiateur
Le médiateur est un expert indépendant, formé à la médiation, qui, en matière de résolution de différend, intervient en toute impartialité et neutralité. Il est le garant ou l'instaurateur de la qualité de la communication. Il intervient pour faciliter des concertations ou des négociations. Il interagit en tant que facilitateur, pédagogue, animateur de créativité, faiseur de paix, accompagnateur de résolution de conflit. Plus...

Modérateur
Animateur d'un groupe de discussion. Souvent à l'initiative de la création de ce groupe de discussion, le modérateur fait respecter des règles de "bonne conduite" qui ont pour but de faciliter les échanges. Le principe s'est développé sur Internet. Le terme de "pondérateur" était également utilisé dès l'origine. Le modérateur est en conséquence un régulateur dans un débat. Le modérateur n'est pas formé à la médiation. Nombre de journalistes agissent en modérateur, lorsqu'ils ne souhaitent pas que leurs invités s'entredéchirent.

Neutralité

La neutralité est relative aux solutions imaginées par les parties ou adoptées dans l'accord, qu'il s'agisse d'une solution intermédiaire ou tendant à conclure le différend. La neutralité nécessite de la part du médiateur de ne pas se référer à ses expériences antérieures inductrices de certitudes anticipées sur la manière dont le différend peut ou doit se résoudre.

Reformulation
La reformulation est une technique de reprise des propos d'un tiers sous une autre forme. L'analogie est l'une des composantes essentielles de la reformulation. En aucun cas, il ne s'agit d'une répétition.

Synthèse
La
synthèse est la qualité première d'un médiateur dans son approche des propos des parties.


accueil médiateur
utilitaire de stats.